21 Avr

On se présente

Il parait que c’est plus poli se présenter, donc, on passe par la case présentation.

D’un côté nous avons Kouza. Jument de bientôt 8 ans, croisée cheval canadien et arabe (assez inusité comme croisement, mais comme quoi c’est pas parce qu’un croisement est peu courant qu’il n’est pas heureux!). Avant d’arriver avec moi au mois de décembre 2014, elle a fait de la randonnée. Et de la randonnée, avec aussi beaucoup de papouilles et de brossage et aussi de séances de carottes. Vous comprendrez donc que cette jument elle est verte dans le travail. Malgré tout, elle n’a absolument pas un gros passé et a probablement plus souvent été dorlotée que traumatisée.

Ce qu’elle aime? Les carottes, les carottes, les carottes, bouger, se balader, explorer, les carottes, manger, les amis chevaux, les carottes, les gratouilles et encore les carottes. Évidemment, avec le temps je pourrai remplacer le terme carotte par autre chose, parce qu’on apprendra à se connaître.

Elle n’aime pas être enfermé, les lieux clos, être seule, être séparée de ses amis chevaux.

Vous comprendrez que c’est une jument anxieuse. Mais avec un coeur énorme qui prend sur elle de façon impressionnante. Elle est courageuse et quand elle est à l’extérieur, elle devient beaucoup plus calme.

Elle vit dorénavant à l’extérieur toute l’année et donc devient un ours l’hiver. J’ai bien hâte de la voir sans son poil d’hiver.

C'est chiant, cette manie qu'ont les proprios de chevaux de mettre les photos les plus ridicule de leur monture sur Internet...

C’est chiant, cette manie qu’ont les proprios de chevaux de mettre les photos les plus ridicules de leur monture sur Internet…

Qui a hâte? Moi, Larme. Aussi connu sous le prénom de Marie-Pier, mais sur le net c’est Larme. J’ai 26 ans (et encore toutes mes dents, même mes dents de sagesse… mon dentiste voudrait bien les enlever par contre), infographiste de formation et passionnée des chevaux depuis un bon moment. Pas que de chevaux d’ailleurs, car les lapins occupent une belle partie de mes passions, les animaux en général en fait. On oubliera pas la lecture (Potterhead devant l’éternel), la photo, l’écriture. Des trucs un peu bateau en fait.

Aussi une grande anxieuse, stressée, nerveuse (je suis un cas pour un psy). Malgré tout, une fille avec beaucoup d’empathie et malheureusement une certaine peur du ridicule (j’essaie de me soigner)

Présentement, avec Kouza on ne fait pas grand-chose. Ou plutôt, on essaie des choses. Je ne monte pas. Pas que je manque d’envie, mais après ma chute du mois d’août 2014, j’ai peur et c’est quelque chose que je dois travailler. En attendant, on bosse à pied. Présentement, on essaie le clicker et bientôt les fleurs de bach (autant pour moi que pour Kouza d’ailleurs). Le clicker me semble être une façon agréable de travailler son cheval, j’espère trouver une bonne façon de travailler avec.

Mon parcours équestre? Rien de transcendent. Pendant une dizaine d’année, j’ai monté western dans une écurie de reining, avec une pause de quelques années là-dedans. J’ai ensuite eue une demi-pension sur ce que je considère comme étant le cheval de ma vie. Quelques mois après la fin de la DP, j’achète ma première jument, Rosie. Elle sera dans ma vie pendant 4 ans, avant la chute qui aura été le déclic, celui qui m’a fait dire que ce n’était peut-être pas la bonne jument pour moi. Depuis, elle fait le bonheur d’une autre cavalière et ça nous va aussi bien. J’ai maintenant une selle classique et je suis en pension dans une écurie où les deux types d’équitation se côtoie et vit bien ensemble.

Et sinon? Je partage aussi ma vie avec une lapine de 7 ans et une chatte de quasiment 2 ans. Et aussi avec un homme, merveilleux il va sans dire.

Je crois qu’on peut arrêter ça là!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *