01 Juin

C’est moins facile de courir, mais on évite les fractures

Cet article participe à la cavalcade des blogs, 18ème édition, tenue cette fois-ci par La Crinière Blonde (vous trouverez l’article original de la 18ème édition ici)

Cette fois.. votre défi équestre. Il faut croire que j’aime faire l’inverse des autres, car mon défi, je ne serai probablement pas en mesure de le faire d’ici la fin de la cavalcade. Par manque de volonté? Non. Manque d’occasion? Probablement un peu, mais bon on s’entend que je laisse aussi passer des occasions.

Mon défi? Probablement un défi ce qu’il y a de plus simple pour bien des gens, quelque chose que plusieurs font tout le temps, sans problème, sans même y penser. Ben oui, le plus grand défi équestre que je puisse me lancer présentement, c’est de remonter à cheval (parce que mine de rien, j’ai quelques autres défis à gagner dans d’autres aspects de ma vie)

Remonter à cheval? Je suis sérieuse. Il y a maintenant 6 mois que je ne suis pas réellement remonter sur un cheval, voir peut-être plus. Spécial quand on y pense, car j’ai quand même mon propre cheval, je paye une pension, j’ai une selle que je pense adaptée et en plus, j’adore lire sur le dressage (et pleins d’autres choses, ma liste de souhait livre est aussi longue que la crinière de ma jument!)

Pourquoi un tel défi? La peur. L’angoisse. L’anxiété. La peur de me blesser, de tomber, des conséquences, de blesser les gens autour de moi, de blesser mon cheval. D’où me vient ce traumatisme? Du 5 août 2014. Suffisamment traumatisant pour que je m’en rappel. J’ai toujours été quelqu’un d’assez peureux et je suis aussi tombé à Pâque en 2012, où je me suis coincé un nerf sciatique et j’en souffre encore aujourd’hui (j’ai donc appris que dans des cas comme ça, la selle barefoot n’est pas l’idéal, mais ce sera pour un autre article ça!) Donc le 5 août, je pars en petite balade, seule, où je longe le champ où habite ma jument de l’époque, avec ses copains. J’avais ordre de faire des lignes droite, ordre donné par l’ostéo. Je pars pour des lignes droites. Au retour… galopades des amis dans le champ, galopade de la jument, coup de cul et une Larme au sol. Outre le traumatisme de la chute, la tête qui cogne au sol (tête protégé par une bombe heureusement), la douleur instantanée a aussi été terriblement traumatisante. Malgré le fait que j’ai remis le pied à l’étrier (après avoir réussi à récupérer la jument, ce qui a bien du prendre une dizaine de minutes, tellement j’avais le dos douloureux…) c’est justement la douleur et la fracture qui en a résulté qui m’a fait terriblement peur. J’en garde d’énormes séquelles psychologiques, même si physiquement ma fracture est très bien remise (j’ai eu de la chance, ma vertèbre a très bien fracturé :P) et que je n’ai pas de douleurs (en tout cas, pas plus qu’avant!)Logo-Cavalcade

Malgré tout la passion est encore là, malgré la peur j’aime les chevaux j’aime ma jument, j’aime être avec elle, je ne veux pas quitter le monde des chevaux et mine de rien, monter me manque énormément… Depuis, je fais du travail sur moi-même, je bosse Kouza à pied, je lis et j’essaie de me motiver à reposer mes fesses sur un cheval. J’espère y arriver rapidement. Après tout, l’été est à nos portes!

Le défi après avoir remonté à cheval? Galoper? On verra bien rendu là!

Je ne suis pas encore de retour à ce stade...

Je ne suis pas encore de retour à ce stade…

Une pensée sur “C’est moins facile de courir, mais on évite les fractures

    • Merci :) Je gère de mieux en mieux mon angoisse, c’est déjà ça. Les fleurs de bach m’aident bien je crois. Vous serez les premières au courant la journée où je reposerai mes fesses sur un cheval!

  1. C’est un très joli défi et qui demande beaucoup de courage !

    Après tout, rien ne ne nous oblige à monter à cheval, mais en travaillant à pied, tu as certainement développé une relation avec ta jument qui te mettra en confiance et t’aideras à affronter ce cap. C’est pas si mal comme cheminement, et bravo en tout cas de ne pas avoir tout abandonné !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *